Littérature -.

par (Libraire)
10 février 2020

Magnifique

Nickolas Butler continue son exploration de la famille et des liens complexes qui unissent ses membres. Il nous livre ici une histoire forte et émouvante, riche et subtile. Et s'il associe tous les éléments avec délicatesse, la puissance de cette relation entre un petit-fils et son grand-père ne vous laissera pas indifférents!

22,90
par (Libraire)
10 février 2020

Lumineux

Chicago, les années 80, une bande d'amis, les soirées, les fêtes, les joies, les tensions et petit à petit la maladie, un virus qui fait son apparition et qui sème la panique dans la communauté gay: le SIDA. Malgré le sujet, le roman porte bien son titre, tant il est fort et lumineux! Magnifique et émouvant.

par (Libraire)
10 février 2020

Troublant

Entre "Le Parfum" de Süskind et le personnage de dandy machiavélique d'Hannibal Lecter, ce roman trouble; sombre, passionnant, nous plonge dans une expérience sensuelle et bibliophilique! A dévorer!

par (Libraire)
9 février 2020

Un grand roman post-apocalyptique

Après de nombreux succès du côté du roman noir, Sandrine Collette nous offre un roman post-apocalyptique saisissant, lucide, passionnant, dans la veine de "La Route" de Cormac McCarthy. Le genre de livre impossible à lâcher, tant on a envie de savoir ce qu'il s'est passé, ce que deviendra Corentin, et qui nous renvoie à nos propres questions: "que ferions-nous en pareilles circonstances?" Car ce qui était de la littérature de l'imaginaire il y a quelques années,entre de plus en plus dans le domaine du possible, du probable et nous amène à repenser notre rapport au monde. Époustouflant!

23,90
par (Libraire)
9 février 2020

Quel bonheur!

Ce livre de Roald Dahl était déjà un indispensable de toutes les bibliothèques pour enfants. Pénélope Bagieu en a fait une BD où se mêle humour, aventure, et un soupçon de cette impertinence chère à Roald Dahl. Et si on peut le lire seul dès 8ans, il ne faut pas hésiter à le lire en famille ou même se faire plaisir si on est un "grand enfant" car le second degré et un léger soupçon de féminisme sont aussi présents!