Dernier commentaire

par (Libraire)
6 mai 2022

Le Banquet annuel de la Confrérie des fossoyeurs

Un roman foisonnant ! Tout ne va pas se passer comme prévu dans la préparation de la thèse de l'apprenti ethnologue David Mazon. La faute déjà au café local qui rassemble à l'heure de l'apéro de sympathiques trognes promptes à lever le coude. Et les mystères du lieu où l'âme du père Largeau se réfugie dans un sanglier qui goutera la luxure interdite au prêtre de par son sacerdoce. Les morts à leur insu trouvent place dans le présent ou le passé, ce qui permet à l'auteur d'évoquer l'histoire des lieux. Mais ce n'est pas tout car le maire, fossoyeur de son état, organise une gargantuesque ripaille histoire de tenir la mort à distance pendant plusieurs jours. Un banquet fastueux débordant d'appétissantes victuailles, de gouleyantes bouteilles et de débats épiques. Dans la dernière partie du livre on retrouve notre ethnologue en herbe à l'ouvrage qui, confronté cette fois aux problèmes du territoire, va modifier son itinéraire personnel ! Une narration surprenante aux multiples thèmes parfois déconcertante mais jubilatoire !