Claire L.

L'Arabe du futur 2, Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-1985)

Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-1985)

Allary

20,90
par (Libraire)
20 juin 2015

Touchant, parfois cruel

Récit, par petites touches drôles et émouvantes, de la 1ère année d'école du petit Riad, dans la Syrie des années 80 sous la dictature d'Hafez Al-Assad. Cette autobiographie de Riad Sattouf est une belle réussite, à l'instar du T.1 paru l'année dernière.

Trois grands fauves

Boris, Hugo

Pocket

5,95
par (Libraire)
19 juin 2015

Danton, Hugo, Churchill. Trois monstres sacrés qui ont marqué l’histoire de leur époque.
Le récit reprend des aspects peu connus de leurs vies , qui expliquent, entre autres choses, leurs devenirs. Ces trois portraits très réussis, sous la plume toujours alerte de Hugo Boris, nous donnent envie de mieux les connaitre.

SAKO

Oskar Éditeur

par (Libraire)
19 juin 2015

Sako a quitté le Mali avec sa mère et vit maintenant dans une caravane abandonnée. Ici, elle est sans-papiers. A proximité, il y a Mado, une vieille femme solitaire et bougon, qui ne parle plus guère qu’aux fleurs et aux oiseaux. Rien n’aurait du rapprocher ces deux exclues de la société que tout sépare, à commencer par l’âge, la couleur, la culture ; et pourtant…
Un livre qui montre subtilement que les préjugés, la méfiance et la peur de l’autre, ne tiennent pas en face de l’humanité espiègle et la candeur d’un enfant.
A lire à partir de 9 ans.

Maintenant le mal est fait, roman
par (Libraire)
19 juin 2015

Un groupe d’amis vole en éclat après la mort accidentelle et brutale de l’un d’entre eux. A travers les points de vue de chacun, se dessine une histoire où les personnages, portraits attachants et sans concession, évoluent et de démènent avec leurs contradictions. Au-delà de ces existences, l’auteur remet l’Homme à la place qu’il n’aurait jamais du quitter, à savoir parmi les espèces au même titre qu’un arbre, un sanglier ou un pique-prune, condamnant par là une course au progrès qui apparaît de plus en plus comme une fuite en avant.

L'homme qui savait la langue des serpents
par (Libraire)
19 juin 2015

L’histoire du dernier des hommes qui parlait la langue des serpents, et de quelques autres personnages tout aussi extravagants les uns que les autres, tels ces anthropopithèques qui élevaient des poux géant …
Le roman raconte la vie assez peu banale d’un jeune homme confronté à la modernité.
Récits d’aventures ou fable historique, c’est étonnant et drôle en même temps.