L'eau en droit international : entre singularité et pluralité
EAN13
9782213725918
ISBN
978-2-213-72591-8
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Collège de France
Nombre de pages
80
Dimensions
18,3 x 12 x 0,8 cm
Poids
90 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'eau en droit international : entre singularité et pluralité

De

Fayard

Collège de France

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Chaire Avenir commun durable 2022-2023

Essentielle à la vie et à l’activité humaine, l’eau douce devient une préoccupation en droit international. Sa réglementation, d’abord consacrée aux fleuves partagés entre plusieurs États, s’est peu à peu infléchie vers d’autres sources d’eau. Aujourd’hui, sa raréfaction, la nécessité d’une répartition durable de ses usages, son utilisation comme arme de guerre, sa vulnérabilité face à la dégradation de l’environnement ou encore la prévention des différends sont autant d’enjeux qui appellent à une mobilisation et à un renforcement du droit international.

Laurence Boisson de Chazournes est professeure de droit international et de droit des organisations à l’université de Genève. Investie en tant qu’experte dans de nombreuses instances officielles, elle exerce également comme arbitre et avocate auprès de la Cour internationale de justice. Elle est professeure invitée au Collège de France sur la chaire annuelle Avenir commun durable (2022-2023), créée avec le soutien de la Fondation du Collège de France et de ses grands mécènes Covéa et TotalEnergies.
S'identifier pour envoyer des commentaires.