Qu'est-ce qu'habiter?
EAN13
9782915456561
ISBN
978-2-915456-56-1
Éditeur
Villette
Date de publication
Collection
Penser l'espace
Nombre de pages
143
Dimensions
21 x 15 x 0 cm
Poids
282 g
Langue
français
Code dewey
710.1
Fiches UNIMARC
S'identifier

Qu'est-ce qu'habiter?

De

Villette

Penser l'espace

Offres

Qu'est-ce qu'habiter ? Réflexions sur le logement social à partir de l'habitat méditerranéen Bernard Salignon, Collection Penser l'espace Format : 115 x 210 156 pages, 1 illustration 20 ? ISBN : 978-2-915456-56-1 Office : oct-09
Liant philosophie, psychanalyse et architecture, Bernard Salignon interroge comment le concept d'habiter est au cour de l'habitat, pensé non comme une réponse à un besoin d'abri mais comme une relation existentielle au monde. Il invite à penser l'habitation des hommes - forcément urbaine - comme l'évènement éthique et esthétique qui ouvre à de possibles accords entre la demeure, la ville, la nature, le monde. Pour y parvenir sont requis le soin, l'attention et la bienveillance des décideurs et des concepteurs surtout s'ils ouvrent pour le plus grand nombre soit dans le cadre de l'habitat social. Le propos repose sur un travail d'enquête sur le logement social à Nancy et à Nîmes notamment, mais il ne s'agit ni de rapporter des descriptions et des entretiens, ni de présenter une méthode d'analyse. En réponse à deux logiques, un accent particulier est porté sur le bassin méditerranéen : d'un côté il s'agit de redéfinir à partir des philosophes de l'Antiquité ce qui fait l'essence de la vie collective et du rapport à l'autre de l'autre de préciser le chez soi, ce qui relève de l'intime et du privé D'où les pages consacrées aux tensions de l'ouvert et du fermé, du caché et du montré avec les figures du seuil, du patio, de la place, manifestant à quel point il s'agit moins, avec le logis, d'enracinement que d'implication critique au monde et de ménagement du vide et de porosités, pour que l'homme y installe son territoire propre. L'auteur invite à lutter contre une certaine modernité qui, à force de dissocier les choses entre elles, a oublié la manière dont tout entre en interaction. Il est donc question de gestes, de parcours, de corps, de mémoire, d'usages, de symbolique, de situation par rapport aux autres, de reconnaissance, du dehors, des jeux d'ombre et de lumière.
Bernard Salignon, philosophe, professeur d'esthétique, est directeur du département de psychanalyse et de l'équipe de recherche habilitée de l'Université de Montpellier.
Liens avec d'autres ouvrages des Editions de la Villette : La Ville à trois vitesses, Jacques Donzelot L'abécédaire de la maison, Jean-Paul Flamand Les abords du chez-soi, en quête d'espaces intermédiaires, Christian Moley
S'identifier pour envoyer des commentaires.