Kim Jiyoung, née en 1982

Nam-Joo Cho

10-18

  • par (Libraire)
    25 mai 2021

    Une vie de sacrifice

    À travers la vie de Kim, on aperçoit la condition de la femme en Corée faite d’abnégation et de sacrifice. Une plongée glaçante au sein d’une société patriarcale oppressante où seuls comptent la réussite et le genre ! Saisissant !


  • 19 mai 2021

    Kim Jiyoung vit à Séoul. Elle a un mari, une petite fille et un trouble de la personnalité. En effet, depuis quelques temps, la jeune mère au foyer parle avec la voix d’autres femmes. Pourtant, elle ne boit pas en cachette, elle ne se drogue pas et jusqu’à présent son comportement a toujours été exemplaire. Elle n’a pas non plus subi un choc récemment. Non. Pour en arriver là, Kim Jiyoung a simplement suivi le chemin banal d’une femme coréenne banale dans une société où être une femme est une tare incompatible avec les rêves, les ambitions, une carrière ou même un minimum de considération.

    En six grands chapitres, Nal-joo Cho nous raconte les étapes-clés de la vie d’une femme comme les autres en Corée du sud.
    Kim Jiyoung a grandi dans une famille de trois enfants, deux filles et enfin ! un garçon. Le petit roi qui n’accomplit aucune tâche domestique, est toujours servi en premier à table, mange les meilleurs morceaux. Inutile de protester devant de telles injustices, la grand-mère remet fermement les filles à leur place.
    En grandissant, Kim Jiyoung se rend compte que le traitement de faveur réservé à son jeune frère n’est pas une exception, plutôt une norme, une règle tacite qu’elle retrouve à l’école, au collège et au lycée. Grâce à sa mère, Kim Jiyoung peut choisir son cursus universitaire. Mais là encore, les étudiants ont des prérogatives dont ne bénéficient pas les filles.
    Vient ensuite l’entrée dans le monde du travail. Malgré son diplôme, Kim Jiyoung, comme ses amies, obtient difficilement un entretien. Les entreprises privilégient les hommes et ne s’en cachent pas.
    Quand enfin, elle est embauchée dans une société d’évènementiels, la jeune femme travaille d’arrache-pied, gère les dossiers les plus difficiles mais ne bénéficie d’aucune promotion. En haut lieu, on sait bien que dès qu’elle sera enceinte, elle démissionnera, comme la majorité des femmes coréennes.
    Et la voilà mère au foyer. Oisive ? Non ! Entre l’entretien de l’appartement, les biberons, les repas, le linge, les couches, Kim Jiyoung est bien occupée. Ce qui n’empêche pas les actifs de traiter les femmes comme elle, d’"épouses parasites", occupées seulement à dépenser l’argent que gagne durement leurs maris.
    Kim Jiyoung, née en 1982 est donc l’histoire banale d’une femme banale qui encaisse, encaisse et encaisse encore, qui observe en silence la façon dont on bafoue les femmes le plus naturellement du monde, leur imposant des choix de vie qui ne sont pas les leurs, des salaires plus bas, des sacrifices, des humiliations quotidiennes.
    Un livre coup de poing qui dénonce froidement, sans fioritures, sans effets de style. Juste des faits, étayés par des statistiques et le constat honteux d’un patriarcat assumé, inculqué dès le plus jeune âge avec une valorisation excessive des hommes et des femmes traitées en sujets secondaires. Tout cela dans une société évoluée, moderne et au XXIè siècle. Déprimant…


  • par (Libraire)
    18 mai 2021

    Poignant

    A travers la vie de Kim Jiyoung, Cho Nam-Joo nous dépeint la condition des femmes en Corée, des années 80 à aujourd'hui. Tourmentée par l'esprit des femmes de sa famille, Kim nous plonge dans son passé. L'auteure nous détaille une société patriarcale et conservatrice - malheureusement bien plus présente qu'on ne l'imagine, que ce soit en Corée ou même dans le monde - dans laquelle il est difficile d'avancer en tant que femme.
    Ce roman est une magnifique ode à toutes les femmes, d'ici et d'ailleurs.


  • par (Libraire)
    28 avril 2021

    Magistral, précis, incisif, époustouflant.
    Pas une ligne à retirer !
    Le destin tout tracé de Kim Jiyoung nous sidère, nous touche au plus profond.


  • par (Libraire)
    13 avril 2021

    Conseillé par Mélanie et Manon T

    Kim Jiyoung naît en 1982 dans une Corée du Sud encore sous l'emprise de la tradition. Une Corée qui entame les changements mais des changements lents, qui impacteront toute la vie de femme de Kim Jiyoung. Elle va faire des études, se marier, devenir mère, dans un monde où être une femme reste un combat de tous les jours. Et puis un jour, elle commence à prendre la voix des femmes de son entourage, à parler en leur nom et à raconter sa propre histoire, celle qui l’a menée à ce moment précis.
    Kim Jiyoung porte un des noms les plus donnés dans son pays et un prénom passe partout. Ce roman c’est l’histoire d’une femme, en Corée du Sud, et à travers elle, celle de toutes les femmes, de leurs combats, de ce plafond de verre qui bouge à peine, des traditions qui restent tellement ancrées malgré les évolutions. Un roman féministe coup de poing.