Nue, sous la lune

Violaine Bérot

Buchet-Chastel

  • 23 août 2019

    cavale

    En dépit de toute la souffrance portée par cette femme qui s'adresse à son compagnon tout au long du livre en le tutoyant, Violaine Bérot laisse au lecteur le soin de s'émouvoir, d'apprécier tout cet amour qu'elle porte à celui qui lui fait si mal. Ce n'est en aucun cas un réquisitoire contre la violence faite aux femmes mais on peut néanmoins imaginer un autre dénouement à cette histoire. Elle s'enfuit, Elle ressent de l'amour mêlé à de la haine contre cet artiste qui la dévore. Elle nous entraîne derrière elle vers un espoir de liberté. Un roman épuré, des phrases d'une simplicité toute poétique.